Séance 3 – Lutter, se défendre : la non-violence en question

Jeudi 12 décembre | 17 h [séance reportée]

Salle Pierre Albouy

Université Paris Diderot – Grands Moulins (6e étage) – 5 rue Thomas Mann 75013 Paris

Au cours de cette séance, nous présenterons et discuterons des textes de divers.es auteur.e.s, parmi lesquel.le.s Judith Butler, Elsa Dorlin, Peter Gelderloos ou Geoffroy de Lagasnerie….

Une place importante sera accordée à la discussion autour des différentes positions tenues et théorisées par ces textes.

En essayant de dépasser la dichotomie traditionnelle violence/non-violence dans le cadre d’une pensée de la lutte ou de la résistance, ils problématisent le rejet ou le refus de la violence, explorent les rapports entre non-violence et violence, interrogent la possibilité du recours à la violence, s’efforcent de dégager une fondation éthique ou politique à la non-violence ou, au contraire, de montrer les impensés ou les limites, voire l’impossibilité, de la non-violence.

Ci-dessous, l’article de Judith Butler au sujet de la préface de Sartre à la première édition des Damnés de la Terre de Frantz Fanon


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.