Séance 5 – Violence et sommeil : une exploration

Jeudi 13 Février | 17 h

Salle Claude Simon, Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle – 4, rue des Irlandais, Paris (Ve)

Violence et sommeil : non seulement rien ne semble relier ces deux expériences, mais on pourrait même dire qu’elles sont, en quelque sorte, antithétiques. Quel état est plus doux, moins violent que le sommeil ? Quel phénomène moins propice au sommeil que la violence ?


Cette séance prendra la forme d’une exploration ouverte : en partant d’une scène de L’Évangile selon Saint Mathieu de Pasolini, nous chercherons à tracer un parcours par glissements, sauts associatifs, coïncidences ou intertextualité, à travers divers exemples d’expériences chimériques où la violence semble faire noeud avec le sommeil, mais aussi avec l’éveil ou le rêve.

Séance présentée par Tancrède Rivière et Alice Laumier


Pour approfondir la réflexion ou à l’adresse de ceux qui n’ont pas pu assister à la séance, nous publions ici du matériel relatif aux questions qui ont été abordées :


Bibliographie :

Principaux ouvrages et films commentés :

Pier Paolo Pasolini, L’Évangile selon Saint Mathieu (1964)

Pierre Pachet, La Force de dormir (1988)

Pierre Pachet, Aux Aguets (2002)

Charlotte Beradt, Rêver sous le IIIe Reich (1966)

Pirmo Levi, Si c’est un homme (1947)

Autres :

Jonathan Crary, 24/7 – Le capitalisme à l’assaut du sommeil (2014)

[Collectif], Kubark – Le manuel secret de manipulation mentale et de torture psychologique de la CIA (2012)

Sophie Bruneau, Rêver sous le capitalisme (2017)

Pierre Pachet, Nuits étroitement surveillées (1981)

Gérard de Nerval, Les Chimères (1854)

William Shakespeare, MacBeth (1611)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.